Quelques principes de base

L’origine de la photographie s’appuie sur un principe connu depuis Aristote : la chambre noire. Cet instrument optique permet de projeter la lumière sur une surface plane afin d’obtenir une vue en deux dimensions : l’image se forme sur un écran de façon inversée (gauche/droite) et renversée (haut/bas).
Les premiers appareils photographiques reprennent les propriétés de cette camera obscura en remplaçant l’écran par un support photosensible. Ils portent le nom du trou minuscule faisant office d’objectif photographique, le sténopé.

Le premier défi : fixer les images

Le défi principal des inventeurs du XIXe siècle est de fixer l’image qui apparaît dans la chambre noire, en jouant sur deux paramètres que chacun combine à sa manière : les supports photo-sensibilisés et les émulsions chimiques. Le contexte d’approfondissement des connaissances en physique et en chimie permet donc la naissance de multiples procédés, ce qui rend l’invention de la photographie difficilement attribuable à un seul homme.

Le formidable essor de la photographie

Longtemps, la pratique de la photographie est restée laborieuse et limitée à une caste de scientifiques, de techniciens ou de gens aisés. Le perfectionnement des procédés et des appareils photographiques va permettre de diffuser ce loisir confidentiel à l'ensemble de la société et va révolutionner notre vision du monde ainsi que le monde de l'art.

Identifier le procédé utilisé pour vos photographies anciennes ici

Après cette plongée dans l'histoire de la photographie, voici un outil qui vous permettra de reconnaître les procédés utilisés pour les photographies anciennes que vous pouvez conserver dans vos albums de famille ou dans vos archives personnelles.