Les 10 ans du Pont de Térénez

Le pont de Térénez fête ses 10 ans !

Désenclaver la presqu’île de Crozon pour la relier au reste du Finistère, une nécessité !

C’est d’abord possible grâce à la mise en service d’un bac sur l’Aulne. Ce dernier se révélant dangereux, le premier pont de Térénez est ouvert à la circulation en 1925. Par sa performance technologique de 350 mètres de long et sa portée de 272 mètres, il devient le premier pont suspendu d’Europe.

Détruit pendant la Seconde guerre mondiale, il est reconstruit en 1952, sur les bases du premier édifice. 40 ans plus tard, il est mis sous surveillance, suite à la détection d' « une maladie du béton ». Sa remise en état n’étant pas envisageable, un nouveau projet voit le jour à l’initiative du Département du Finistère. 

Prouesse technologique et esthétique, le pont est ouvert au public le 17 avril 2011, permettant d’assurer la continuité du désenclavement de la presqu’île de Crozon.

Ce joyau du patrimoine architectural finistérien, niché dans les méandres de l’Aulne, fête aujourd’hui ses 10 ans !

C’est à cette occasion que les Archives départementales vous proposent de (re)découvrir les sources d’archives relatives au pont de Térénez.

Du bac au premier pont (19e siècle - 1944)

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le passage à Térénez : un bac servait de liaison entre les 2 rives, début du 20e siècle, 2 Fi 240/36
La barque du passeur, début du 20e siècle, 2 Fi 240/14
Avant-projet de pont suspendu : plan, 27 juillet 1909, 3 O 327
Appel d’offres pour la construction du pont, 2e lot : superstructure : affiche, 15 janvier 1923, 3 O 329
Le premier de pont de Térénez, 1e moitié du 20e siècle, 2 Fi 240/11
Entrée du pont de Térénez, 1e moitié du 20e siècle, 2 Fi 240/28
Le pont est décrit comme "le plus beau pont suspendu de France" dans les cartes postales, 1e moitié du 20e siècle, 2 Fi 240/10
Affiche annonçant la réglementation de la circulation sur le pont : pas plus de 10 km/heure !, 22 décembre 1931, 2 S 326
Extrait d’une note des Ponts et Chaussées, sur la reconstruction du pont suspendu de Térénez, 12 septembre 1941. Cette note écrite avant la destruction du pont en 1944 pointe les défaillances du pont, 2193 W 87

Le deuxième pont : une reconstruction d'après-guerre (1952-2011)

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Après la destruction du pont, le rétablissement d’un bac est primordial pour assurer la liaison entre les territoires. Correspondance des Ponts et Chaussées, 27 avril 1945, 2193 W 87
Les autorités étudient les modalités de rétablissement de la circulation entre les 2 rives, par l’utilisation d’une embarcation à moteur. Correspondance des Ponts et Chaussées, 7 mai 1945, 2193 W 87
Note des Ponts et Chaussées sur la réutilisation des maçonneries restantes pour la reconstruction du pont, 19 octobre 1945, 2193 W 87
Plan détaillé de la maison à proximité du pont [s.d.]. Comme l’indique la légende, certaines pièces de cette propriété ont été utilisées comme bureaux lors de la reconstruction du pont, 2193 W 87
Reconstruction du pont : rapport hebdomadaire de construction de l’entreprise Limousin, 12-17 juin 1950, 2193 W 87. Les travaux ont en partie été menés par deux entreprises : la société Limousin pour la maçonnerie et la société Fives-Lille pour toute la p
Le deuxième pont de Térénez, reconstruit après la Seconde guerre mondiale, 27 Fi 2194
Le deuxième pont de Térénez, reconstruit après la Seconde guerre mondiale, 27 Fi 2193
Vue générale du pont et de l'Aulne, 2e moitié du 20e siècle, 2 Fi 240/20

Le troisième pont : une performance renouvelée (depuis 2011)

Pont en fête, 16-17 avril 2011