Théodore Hersart de la Villemarqué

Théodore Hersart de la Villemarqué

Né à Quimperlé le 6 juillet 1815, Théodore Hersart de La Villemarqué partage son enfance entre cette ville et la campagne de Nizon, près de Pont-Aven, où ses parents possèdent le manoir du Plessix.

Député du Finistère en 1815, son père, Pierre Hersart de La Villemarqué, occupe à partir de 1822 le poste de sous-préfet de Quimperlé. Sa mère, Ursule Feydeau de Vaugien, la « dame de Nizon », est très appréciée de ses fermiers de Nizon et la légende familiale veut qu’en échange des soins qu’elle leur prodigue, elle ait été « payée » en retour par des chansons. C’est elle qui aurait donné le goût de la collecte de chants bretons.

Après ses études, il gagne la capitale à la fin de 1833, s’inscrit comme élève libre à l’École des chartes et fréquente les bibliothèques.

À Paris, il fait la connaissance d’autres jeunes Bretons, dont le poète Auguste Brizeux, qui se réunissent régulièrement autour de Le Gonidec, le rénovateur de la langue bretonne. Le milieu des années 1830 est l’occasion de banquets bretons où s’expriment des revendications identitaires.

Persuadé que les gwerzioù permettent encore de retracer une histoire de la Bretagne dont on ne fait que peu de cas dans l’histoire générale de la France, il a commencé, dès 1833-34, à noter sur des carnets des chants de la région de Nizon, avant d’élargir son terrain d’enquête vers la Haute-Cornouaille.


  Par Fañch Postic, CRBC, novembre 2016.


 

Deux projets labellisés "Culture solidaire"

Lectures aux élèves de l'IME

La politique culturelle du Conseil départemental du Finistère s'inscrit dans un objectif stratégique visant à favoriser l'épanouissement de tous les Finistériens. Le Conseil départemental du Finistère souhaite ainsi, à travers l'appel à projets Culture solidaire, participer pleinement, à la place qui est la sienne, à relever le défi de la démocratisation culturelle pour les publics qui lui sont prioritaires en vertu de ses compétences en matière de solidarités et à oeuvrer à la promotion des droits culturels de ces personnes, en faisant "humanité ensemble".

 

Les Archives départementales et le Musée Breton ont participé à deux projets Culture solidaire pour cette années 2021-2022 autour de l'exposition Barzaz Breiz le chant de la Bretagne.

  • "La fabrique des héroïnes et des héros" - Projet réalisé avec l'IME La Clarté, Sylvie Anat, le local musique de la MPT Penhars, Véronique Baravel.

Ce projet vise à mettre en place un parcours culturel auprès de jeunes élèves âgés de 6 à 15 ans. A travers des visites guidées de l'exposition, un temps de rencontre, de lectures et de manipulation de documents aux archives, les élèves sont invités à s'interroger sur la notion de patrimoine et de mémoire. Des ateliers plastique, en musique et dansés les amèneront à fabriquer une oeuvre globale et complète donnant vie à un Barzaz Breiz contemporain. Découvrez le remarquable résultat !

  • "En quête de mémoire" - Projet réalisé avec la fondation Massé Trévidy et l'Ehpad Le Missilien, Annie Ebrel et Marie Berardy.

Ce projet propose un travail autour de la mémoire et du Barzaz Breiz auprès de personnes âgées en perte d'autonomie. Annie Ebrel et Marie Berardy rencontrent régulièrement les résidents et effectuent un travail de collectage en utilisant le chant afin qu'émergent les souvenirs. Des visites et des ateliers au Musée et aux Archives complètent le parcours.

Lectures et chants aux archives pour les résidents de l'Ephad

 


Le fonds d'archives

Trois ans après l'acquisition du fonds par le Département du Finistère, le fonds d'archives de Théodore Hersart de la Villemarqué et de son fils Pierre est désormais classé et accessible en ligne !

  Accéder au fonds d'archives

 


Le projet de valorisation scientifique et numérique du fonds La Villemarqué 

C'est en ligne !

Rendez-vous sur le site du CRBC pour découvrir leur projet de valorisation scientifique et numérique du fonds La Villemarqué !

 


Le programme de la saison culturelle consacrée à Théodore Hersart de la Villemarqué et à son oeuvre

Demandez le programme et découvrez toute la saison culturelle consacrée à Théodore Hersart de la Villemarqué et à son oeuvre !

Le fonds d'archives de cet illustre Quimperlois, père du Barzaz-Breiz, présente un intérêt majeur pour la recherche et la valorisation du patrimoine culturel de la Bretagne.

Une acquisition prestigieuse

Le Conseil départemental du Finistère a fait l'acquisition le 30 novembre 2018 des archives, des carnets de collecte et de la bibliothèque de travail de Théodore Hersart de la Villemarqué afin que cet ensemble documentaire de première importance pour la culture bretonne, puisse être conservé et valorisé aux Archives départementales du Finistère.

Le fonds d'archives de cet illustre Quimperlois, père du Barzaz-Breiz, présente un intérêt majeur pour la recherche et la valorisation du patrimoine culturel de la Bretagne.


Le classement du fonds

À la suite de l'inventaire de recherche transmis par le Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC) et réalisé par Fañch Postic et Nelly Blanchard, les Archives départementales ont poursuivi le travail dans le respect de l'existant pour aboutir au catalogage de la bibliothèque et à la rédaction d'un instrument de recherche numérique avec une description pièce à pièce pour les carnets de collecte et les documents d'archives. Les images numérisées sont consultables sur le site internet des Archives et une table de concordance a été établie pour faciliter la recherche.


 

Description vidéo dans l'e-Penn ar Bed n°151


À partir du 28 janvier jusqu'au 31 décembre 2022, une grande exposition temporaire imaginée par les Archives départementales et le Musée breton est proposée au public dans toutes les salles du musée. Barzaz Breiz. Le chant de la Bretagne est une véritable plongée au coeur du célèbre recueil de chants populaires. L'exposition permet de saisir l'esprit du Barzaz Breiz d'hier à aujourd'hui dans une approche littéraire, musicale et artistique pour une immersion sonore et visuelle.

 Doublage en Breton de l'hologramme Théodore pour l'exposition Barzaz Breiz dans le studio de Dizale

 

Laissez-vous porter par le Barzaz Breiz

Véritable œuvre littéraire de premier plan écrite par Théodore Hersart de La Villemarqué et publiée en 1839 d’après un travail de collecte orale, les chants du Barzaz Breiz résonneront bien au-delà des frontières bretonnes et déchaîneront les passions.

Le Département a acheté en 2018 le fonds d’archives et de la bibliothèque familiale de La Villemarqué pour préserver le travail de cette figure marquante du XIXe siècle. Commence alors un partage de ce patrimoine commun qui nourrit encore nos imaginaires individuels et collectifs, qu’il s’agisse de légendes arthuriennes, de korrigans ou de la vie quotidienne…

C’est à partir de ces sources que l’exposition invite à un voyage au cœur du Barzaz Breiz, grâce à un triptyque « écrit – musique – œuvre d’art ». Une sélection d’une vingtaine de chants et de 150 œuvres et documents, issues des collections du Musée breton et du fonds récemment acquis et conservé aux Archives départementales, mais aussi d’autres musées français et internationaux propose une promenade sonore et artistique originale. Les œuvres réparties dans tout le musée, permettent de saisir les grandes thématiques et l’esprit du Barzaz Breiz d’hier à aujourd’hui : la légende, l’histoire et la vie. Une immersion sonore et visuelle ! 

En ouverture du cœur de l'exposition, vous rencontrerez de manière fortuite Théodore Hersart de La Villemarqué. Nous sommes dans les années 1840, peu après la première publication du Barzaz Breiz en
1839 et avant la seconde, en 1845. Le vicomte, alors âgé d'environ 25 ans, nous fait part de ses recherches et de sa passion pour la collecte des chants populaires de la Bretagne. Une expérience holographique inédite ! 

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site du Musée départemental breton