Aide à la recherche - Registres militaires

Par convention passée entre les ministères de la Culture et de la Défense, les services départementaux d’Archives sont destinataires chaque année depuis 1968, d'une série de registres matricules en provenance du Centre des Archives du Personnel Militaire de Pau (ancien BCAAM) .
Ces documents renferment les feuillets des états signalétiques et des services des jeunes gens déclarés aptes au service actif ou auxiliaire. Chaque versement annuel correspond à une nouvelle classe d'âge – plus exceptionnellement à deux – et survient, en règle générale, 90 années à compter de la date de naissance des intéressés. Aux Archives départementales du Finistère, ces documents couvrent pour l’instant les classes 1860 à 1940.

Par dérogation à ce principe, les registres matricules des classes 1941 à 1948 ne seront pas confiés aux services départementaux d’Archives. Ils resteront au CAPM de Pau, qui en assurera la conservation définitive :

Les registres matricules des classes 1860 à 1921 et les tables alphabétiques des classes 1867 à 1940 sont numérisés et consultables en ligne sur notre site internet.

Ces documents, conservés dans la sous-série 1 R (Préparation militaire et recrutement de l’armée 1800-1940) ne concernent cependant qu'une partie du contingent militaire. Les états signalétiques et des services des équipages de la Marine nationale (marins de profession astreints à l'inscription maritime), doivent être recherchés dans les registres matricules des dépôts des équipages et des quartiers maritimes, conservés pour notre département aux antennes brestoise et lorientaise du Service Historique de la Défense.

L’antenne brestoise du Service historique de la Défense détient :

  • la totalité des archives des quartiers maritimes de Morlaix, Roscoff, Brest, Le Conquet, Camaret-sur-Mer, L’Aber Wrac’h, Douarnenez, Audierne, Quimper et Le Guilvinec.

L’antenne lorientaise du Service Historique de la Défense détient :

  • la totalité des archives du quartier maritime de Concarneau.

Avant toute recherche : quelques indispensables repères géographiques

Contrairement aux archives relatives au recrutement militaire issues des administrations civiles (préfecture, sous-préfectures…) et inscrites dans le cadre familier des arrondissements, cantons et communes, les registres matricules tenus par l’Armée sont gérés par bureau de recrutement, dans un contexte géographique assez différent de régions militaires et de subdivisions de régions.

Pour en savoir plus, reportez-vous aux documents suivants :

Les documents

Pour aller plus loin

Quelques sources complémentaires aux Archives du Finistère :

 Voir les sources complémentaires

Documents à télécharger :